Facebook logo Free Icon

Pratique du QI GONG des 5 animaux, l'oiseau (la grue). mars 2004

classe de première année. École GUY-DRUMMOND

dans le cadre du projet ´´ Je prends soin de moi´´


Pratique du QI GONG des 5 animaux, l'oiseau (la grue). Mai 2003

classe de première année. École GUY-DRUMMOND

dans le cadre du projet ´´ Je prends soin de moi´´

Pratique du QI GONG des 5 animaux, l'ours. Mai 2003

classe de première année. École GUY-DRUMMOND

dans le cadre du projet ´´ Je prends soin de moi´´



ARCHIVES

Dernière mise à jour: 26 février 2016





2015


 Avec le Professeur Worsley Président  du collège de Kenilworth en 1972

  Lors de la remise de la licence d’acupuncture traditionnelle du Collège

Éditorial Point Source septembre 2008. Par Claude Léger

Partie Vaisseau Carrefour     Ordre des Acupuncteurs du Québec.


                                                 

«Mourir éveillé, âgé…jeune et en santé»



                                                                                                                            

1968 – 2008. Quarantième anniversaire  de ma rencontre avec l’Orient.                                     

                                                                                                                                                                                                                

Quarante années dans le milieu de l’acupuncture m’amène à une large réflexion sur la santé et son indispensable contraire, la maladie. Je pourrais dire sur la maladie et son indispensable contraire, la santé.

Ainsi posé, il est normal d’accepter les 2 mouvements de la vie.

Le mot vie incluant la mort. Dialectique de la pensée chinoise YIN/YANG.


Notre organisme a en lui les possibilités de s’auto régulariser, principe de l’homéostasie.

Que faisons-nous lorsque nous régularisons l’énergie de nos patients avec l’Acupuncture ou le

Qi Gong ? Nous aidons l’organisme en le stimulant et en l’harmonisant à retrouver son équilibre. N’introduisant aucun produit, c’est bien la personne, son énergie qui lui permet de retrouver la santé. Nous avons été, avec aiguilles ou sans aiguille, le médium qui a permis à l’organisme de fonctionner au mieux de son potentiel énergétique.


Nous avons en nous la possibilité de rester en santé et cela devrait commencer jeune.

L’introduction dans les écoles primaires de la pratique de QI GONG qui met l’accent sur la respiration abdominale source de la vie, la position  correcte du corps et le calme du mental amènerait les jeunes écoliers à prendre conscience de leur possibilité pour se maintenir en

bonne santé.

Cette affirmation est aussi valable pour les différentes institutions qui enseignent la médecine chinoise. Les futurs praticiens devraient pratiquer régulièrement d’abord pour eux-mêmes

cet art de vie.


Prévention : prendre sa santé en main.

La prévention de la maladie doit être une prise de conscience lorsque nous sommes en bonne santé. Notre santé nous appartient. Il est donc nécessaire de se prendre en main par une hygiène de vie «correcte».

Par hygiène de vie «correcte», j’entends,

- Sur le plan respiratoire, une respiration abdominale permanente, permet une bonne absorption

de l’air inspiré mais aussi une bonne expiration afin de ne garder que le meilleur de cette transformation. Cette respiration diaphragmatique amène un massage permanent de l’abdomen

et des organes, prévention de beaucoup de maladies.


- Sur le plan digestif, s’alimenter correctement liquides et solides, c'est-à-dire :

1) qualité des aliments (biologique si possible)

2) variété des aliments par rapport à notre instinct (80%) et par rapport à une intellectualisation (20%). Se fier aux couleurs, aux saveurs et à l’odeur de ce que nous achetons.

3) quantité, manger lorsque nous avons faim et ne pas manger si nous n’avons pas faim.


- Sur le plan sexuel, évoluer en fonction de notre culture et de  notre expérience de  vie.

L’énergie sexuelle qui a sa résidence dans les reins est le moteur de la vie.

Apprendre à la canaliser.


- Sur le plan affectif, psychique et émotionnel, vivre le pire et le meilleur.

« Malheurs assumés, bonheurs acceptés »

Le respect de ces  principes devrait nous aider à rester en bonne santé.


Le capital génétique qui nous est donné au moment ou le spermatozoïde et l’ovule se rencontrent détermine notre potentiel de vie et ne peut être modifié (si non par manipulation génétique à l’état expérimental) Sa qualité nous donne ce que nous sommes, des êtres humains, sa quantité détermine notre durée de vie optimale.


Le plus gros des trésors étant la santé, vivre jusqu’à cent ans, pourquoi pas?

Ce qui prime n’est pas la longévité  mais la qualité de cette vie.


Ce n’est pas dans l’utilisation des pilules à outrance, ni par l’action des nombreuses thérapeutiques de toutes sortes qui fleurissent un peu partout  que nous pouvons prendre conscience de notre potentiel énergétique.


Praticiens en acupuncture, nous avons le devoir d’utiliser pour nous mêmes les outils de la médecine chinoise afin de nous maintenir en bonne santé et de contribuer ainsi au mieux être

de nos patients. Lorsque des déséquilibres énergétiques importants se manifestent et que nous  utilisons les moyens naturels de la médecine chinoise, nous retrouvons cet équilibre. Nous serons à même de redécouvrir notre instinct primaire, instinct cellulaire, qui renforcera la confiance en nos possibilités et en notre force vitale. Résilience acquise par nos expériences.

À partir de là, notre état vibratoire sera à même de mieux aider nos patients.

En effet, plus notre état vibratoire personnel sera harmonisé et sur la bonne longueur d’ondes,

plus chacun de nos organes auront leur bonne vibration. Nous pourrons alors donner le maximum

de nos possibilités. Cette vibration universelle  ce UN, ne peut être altéré. Source énergétique

de la nuit des temps, elle perdurera après notre ultime transformation.

Notre enveloppe corporelle nous est prêtée un temps, prenons en soin afin d’exprimer au mieux notre mental/émotionnel et notre spiritualité pendant sa durée afin d’accomplir notre destin. Spiritualité au-delà des dogmes de toutes religions. D’ailleurs celles-ci ne sont-elles pas là pour servir de tremplin afin d’accéder à la spiritualité au delà de la religiosité et passer d’une vision dualiste à une vision unitive ? Disparition des conflits…


En tant qu’acupuncteurs nous avons le devoir de bien informer nos patients. Nous devons avoir l’esprit critique et constructif face à l’organisation médicale officielle, prisonnière elle-même des grandes industries pharmaceutiques. Nous devons échanger avec les services de santé et mieux faire connaître toutes les possibilités préventives et curatives des maladies avec l’aide de la médecine chinoise, médecine cosmologique et holistique qui ne sépare pas l’être humain de son environnement Ciel/Terre.

Nous devons être éveillés et participer à une nouvelle approche face à la détérioration de  l’environnement, sources de maladies, face à une vraie prévention des maladies chez les jeunes

et face au vieillissement de la population, défis du vingt-et-unième siècle. Les recherches doivent s’intensifier avec les moyens financiers appropriés pour prouver, puisque cela semble encore nécessaire, aux incrédules la véracité de nos actions. Plus de 3000 ans d’expérience ne semblant

pas avoir un grand crédit dans les «hautes sphères» Il y a encore de la résistance. Mais le sillon

se creuse et le chemin s’élargit. Il suffit de voir l’évolution :

1968, quelques acupuncteurs en  Amérique du Nord  et en Europe

2008, des milliers d’acupuncteurs en Amérique du Nord et en Europe.

2048, et la relève… sera-t-elle fondue dans une organisation médicale globale, unité des contraires apparents pour un mieux être général ?


                                                                                               Claude Léger Acupuncteur

   Haut de page

Avec le Professeur WU WEI PING en 1972


Cérémonie aux ancêtres   Professeur WU WEI PING

 

Discours de remerciements au Professeur WU WEI PING


Lors des remerciements au Professeur WU WEI PING en 1972

Séances de travail lors de la création de l’Atlas Didactique d’Acupuncture Traditionnelle dans mon cabinet d’acupuncture à Lorient entre 1976 et 1977 Avec G. Timon - D Laurent- M. Virol prend la photo coauteurs.

Avec Dr J.Schatz - M.A. Gourbon - Pr. Chen - M. Charles Laville-Méry 1971

Avec Jean-Louis Blard - André Faubert - André Timon et Charles Laville-Méry en Bretagne hiver 1971. Réunion de travail et fête en l’honneur Charles Laville-Méry

Avec le professeur Chen et Mr Joseph Chauvel Hong Kong 1972


Invité à Tokyo par une Association des Acupuncteurs 1972

Ces photos, représentent une certaine époque. Elles se veulent un  témoignage à toutes ces personnes qui ont jalonnées mon chemin et qui aujourd’hui pour certaines, sont  dans une autre dimension.


Une partie des étudiants en acupuncture au sein de l’institut Canadien d’Acupuncture avec André Faubert de 1980 à 1983 Président de l’institut M. Henri Solinas. Enseignement donné à Montréal

Avec André Faubert - Marie-Andrée      Lett et Louis Lafrénière  1987


M. Henri Solinas Président de l’Institut Canadien d’Acupuncture  Juin 1981 lors de la fête des finissants      1 ère année de Montréal

Une partie des étudiants en acupuncture au sein de L’École Supérieure de Médecine Chinoise avec Claire Fontaine     Fête de fin d’année  Juin 1984 Enseignement donné de septembre 1983 à mai 1985                           Président de l’E.S.M.C. M. Gérard Gervais

Présentation du TAI JI ZHANG au centre kinoyama été 2005

Stage de TAI JI ZHANG donné en République Dominicaine    1994

Stage de TAI JI ZHANG donné au Parc Outremont été 1994


Pour aller directement  aux textes

Participants(es) aux pratiques de TAI JI ZHANG et de QI GONG à Montréal en 2010

Participants(es) aux stages de QI GONG à Québec 2009

Pratiques du QI GONG de l’arbre et du QI GONG des cinq animaux (le singe) 2006 Montréal

Pratique du QI GONG cercles 2009 Québec




En 1964 je reçois la médaille de Rubis de la ville de Paris pour des travaux de recherches en Biosthétique.  

Travaux de recherches effectués avec Monsieur Henri Chenot.

Cette méthode, la Biosthétique fût crée par Monsieur Marcel Contier et à ma connaissance a connu

son apogée entre les années 1955 à 1982.










Dans le cadre des quatre Congrès Internationaux d'Acupuncture du Québec 2003 - 2006 - 2010 - 2014 organisé par l'Ordre des Acupuncteurs du Québec à Trois-Rivières et à Laval, présentation et pratique matinale de la salutation à la Mère Terre, des 12 mouvements de QI GONG pour conserver la souplesse du corps et la vivacité de l'esprit par Claude Léger


 2003  Trois Rivières     Poser le coquillage

2006  Laval       Regarder l’univers

 2010  Laval          Respiration du DAI MAI                           2014  Laval        Ouverture   

Philippe Léger diplômé de l’Institut Canadien d’Acupuncture en 1983, lors d’un stage à l’Hôpital No 1 de Shanghai  été 1985

Lors du Congrès de la Biosthétique en 1965     

     (avec Mme Francine Fantin, M.Marcel Contier.  Henri Chenot était présent )

C’est à partir de cette époque que mon cheminement m’amènera vers la médecine chinoise en 1968


Avec le Père Claude Larre lors de l’exposition

de Madame Sophie HO à Paris  1990

Participants(es) aux pratiques de QI GONG à Montréal mai 2009  

 Article paru dans la revue québécoise de l’Association des Acupuncteurs

du Québec de médecine traditionnelle chinoise et 0rientale  

                             Volume 5 - no 7 - 2012


Un sens à la vie   Un sens à la mort

Claude Léger


« Ne pensant plus au bien ni au mal, quel est en ce moment précis ton vrai visage ? » (1)


Printemps de la vie. Conception/Naissance

« Pluie de printemps – deux feuilles ont jailli – d’une graine d’aubergine» (1)


Le temps de la Manifestation dans une fusion explosive.

Rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule.

Sur le plan physique, la construction. Temps du développement cellulaire.

Sur le plan psychique, l’intériorisation. Temps d’engrangement des impressions environnementales

Sur le plan spirituel, l’inconscient.

   

Été de la vie. Croissance    (30 ans)

« L’homme qui porte du foin sur son dos – me sert de guide – la lande en été » (1)


Le temps des semences reçues ici et là. Comme une éponge, l’absorption.

Sur le plan physique, la grande force. Consolidation.

Sur le plan psychique, le sommet de l’intériorisation. Partage.

Sur le plan spirituel, la découverte. Ouverture au moins manifesté.


Fin de l’été de la vie    (60 ans)

« Tombe – en renversant son eau – une fleur de camélia » (1)


Maturité, le temps de l’expression.

Sur le plan physique, la force. Les signes avant coureurs d’une diminution physique.

Sur le plan psychique, l’expression de ses acquis. La grande écoute.

Sur le plan spirituel, la recherche méditative s’approfondi.


Automne de la vie    (90 ans)

« Le soleil déjà rougeoie – les journées raccourcissent – vent d’automne » (1)


Décroissance, le temps de l’engrangement, préparation à la Transformation.   

Sur le plan physique, le vieillissement (qui n’est pas une maladie).

Sur le plan psychique, au meilleur de l’expression de ses acquis.

Sur le plan spirituel, vers l’accomplissement.


Hiver de la vie

« La bise d’hiver - à travers la forêt de cèdres -   aiguise les rocs.» (1)


Mort, le temps de la Transformation. Dans une implosion fulgurante (effondrement interne

d’un système – ensemble d’explosions combinées de façon à faire sentir leurs effets vers

un centre)

Sur le plan physique, le dernier souffle.

Sur le plan psychique les connaissances inutiles.

Sur le plan spirituel, la réalisation.


J’envisage les 5 saisons de la vie avec 2 temps fulgurants.

La conception/naissance et la mort. Soit le printemps et l’hiver.

Pour chacune des 3 saisons de la vie, l’été, la fin de l’été et l’automne le temps alloué

pourrait être de 30 ans. Le printemps et l’hiver de la vie n’étant qu’une fraction de seconde.

La rencontre du spermatozoïde et de l’ovule et le dernier souffle.

Pour chacun d’entre nous, les 3 autres saisons, bien entendu, seront variables.

La naissance est la rencontre du YIN er du YANG. La mort est la séparation du YIN et du YANG.

Entre ces 2 instants, nous déroulerons notre présent afin de vivre en harmonie avec la

nature, en respect des lois universelles.

Durant toutes les étapes de la vie il y a transformations, sens de l’alchimie, à tous les niveaux.

Du plus manifesté, (3 foyers, Dan Tian) au plus subtil, (auras, chakras, spirituel).


Pour ce qui est des lois de l’homme, il sera nécessaire de garder un esprit critique constructif.

Nous sommes témoins du désordre de l’activité humaine au nom du profit immédiat car l’argent

est devenu le maître d’une minorité, il n’est plus au service de la majorité des hommes.

Un exemple frappant est le pouvoir de l’argent des laboratoires pharmaceutiques qui

conditionne une certaine orientation de la profession médicale dans bien des cas.

Sommes-nous à la fin d’un cycle, dernier souffle d’une civilisation ?

Puisque tout est cycle, il y a sans cesse transformations.

Nous sommes à la veille d’un bouleversement fondamental de notre espèce sur cette terre que

nous maltraitons. Notre manière d’appréhender le temps qui nous est imparti devra se modifier.


?
































Conclusion 

Nous sommes les acteurs et les spectateurs de nos activités sur la planète Terre.

Nous suçons son sang et la révolte gronde en son sein.

L’espèce humaine, aussi, commence à se révolter pour sa survie.

Prise de conscience planétaire.

La course se poursuit. Vite, car la Terre nous balayera comme «fétu de paille».(3)

Nouveaux bruits dans la nature,
paysages inconnus.
Nouveaux temps.
Nouvel Homme ? (4)


Quel est le grand plan ?

Sommes-nous une finalité ?

Sommes-nous définitivement le genre le plus évolué ?

Un passage ?

Nous voyons notre cycle de vie, cycle dans d’autres cycles qui nous échappent.

Tout est transformations.

Être ici et maintenant ?

À la recherche du temps présent sans référence au passé ou au futur ?

Vouloir être ici et maintenant fait référence au passé et au futur.

Au-delà du présent !


Ni commencement, ni fin


                                                                                           



(1)- Extraits du livre : BASHÔ MAÎTRE DE HAÏKU HERVÉ COLLET ET CHENG WING FUN

INÉDIT – Spiritualités vivantes Éditions Albin Michel 2011

BASHÔ (1644 – 1694) de son vrai non Matsuo Kinsaku


(2)-Chi-Kung de méditation - La respiration embryonnaire -

Dr YANG JWING MING` Éditions Budo Paris pour la traduction française. 2008


(3)- DAO DO JING – Le livre de la voie et de la vertu.


(4)- Extrait du Centre de TAI JI QI GONG Claude Léger www.acuponcture.org/philosophie.html


Haut de Page

Lors du Congrès de Rennes  Mai 1982

Chez le Professeur Van Luu Tran en 1986

La belle fille se regardant dans le miroir

Je vous fais par de cet éditorial du Père Larre utilisant le caractère chinois LING qui précise sa pensée


LE POINT AVEUGLE DE NOTRE DESTINEE
LL13 -
Edito - Claude Larre /

© Fondation Ling,    Lausanne, septembre 1996        http://www.ling.ch/


Les semaines qui ont précédé la naissance de la Fondation Ling m'ont laissé un souvenir lumineux. Je me réjouis donc aujourd'hui de la voir née et bien née, sortie des tâtonnements de la petite enfance, solidement enracinée, autonome et bien menée par ceux qui l'ont pensée et réalisée. Nous devons tous, en cette occasion d'un anniversaire, avoir une pensée reconnaissante pour ceux qui composent l'appareil léger mais efficace, compétent et dévoué de l'administration ordinaire de Ling.

Lausanne, choisie pour y fixer le projet, se révéla un très bon choix. Cette ville francophone où l'on parle beaucoup l'anglais et les langues de la Confédération est très bien équipée : Universités, Ecoles, Instituts et services hospitaliers très diversifiés entretenant une longue tradition de générosité et un grand appétit de culture. Ainsi, la cité sur les bords du lac travaille-t-elle dans un cadre paisible et reposant au développement communautaire de l'Europe des nations que nous souhaitons. Très consciente du danger mortel que représente l'économisme borné, injuste et cruel qui menace toujours, Lausanne est une réponse vivante et un appui offert à ceux qui cherchent courageusement les voies d'une anthropologie moderne.

Nous savons aussi que le monde chinois développe patiemment et avec insistance son influence au milieu de nous. Ce n'est pas pour nous déplaire. Nous y prêtons attention, avec intérêt et sans cette sinolâtrie, un peu sotte et vulgaire, dont trop de nos contemporains s'engouent. Nous observons. Notre seule règle sera : proposez-nous des enseignements authentiquement traditionnels et des techniques efficaces. Nous les recevrons avec reconnaissance et en toute amitié.

Je souhaite maintenant redire une fois de plus, combien je voudrais que la Fondation, même quand elle diversifie ses activités, demeure fidèle aux intuitions qui ont guidé jusqu'ici son développement et son affermissement.



Le caractère chinois Ling, emblème de la Fondation, tient dans un seul vocable tout le programme que nous nous sommes donné.

La structure du caractère est très lisible, son sens apparaît sans aucune difficulté d'interprétation.

               a) registre supérieur : la voûte du Ciel

                contient la pluie

               b) registre intermédiaire : crions vers le ciel: 3 bouches

Idéogramme ancien


     c) que ce soit un personnel qualifié de sorciers (et ici) de sorcières qui      fassent les implorations

Le message est clair.

Gardons à la vie qui est donnée et qu'il faut nourrir, conduire, traiter dans les patients, le caractère mystérieux, céleste de son origine. Pour cela, tournons-nous avec respect et résolution vers le Ciel et, par tous les moyens à notre disposition, demandons que la vie fasse son oeuvre, selon l'ordre naturel qu'elle nous révèle en nous-mêmes.

L'efficacité du traitement n'est que le retour du patient aux conditions normales de son être profond, dont le corps sensible qui se donne à voir n'est que la manifestation. Aidons tous ceux qui viennent à nous à se retrouver, à se ressourcer à nouveau en eux-mêmes. Alors notre intervention, qui n'est pas une interférence mais un encouragement à revivre, opérera ce que le malade souhaite : revenir à l'être qu'il était, qu'il est.

L'honnêteté, l'authenticité, la discrétion et en même temps une confiance déterminée en la vie que nous nous représenterons comme le souffle originel authentique reprendra - peut-être grâce à notre médiation - les chemins par lesquels elle est descendue en chacun de ceux qui nous entourent comme elle est venue pour nous faire exister nous-mêmes.

Plutôt que de polémiques toujours un peu stériles avec des opposants et des querelles de personnes ou de méthodes de peu d'intérêt, continuons tranquillement - dans les lustres qui vont se succéder - à marcher toujours avec résolution vers ce point aveugle de notre destinée : le retour à l'authenticité de notre être personnel, afin par là d'atteindre plus sûrement tous les autres hommes avec lesquels se construit, se maintient et se transmet la vie de l'univers dans ses formes humaines.

 
L’idéogramme ancien provient du site http://yverdonnois.romandie.com/



Concours International de coiffure à La Chaux de Fonds Suisse - 1960 -    1er  prix